chiot mignon avec rouleau de papier toilettes

Diarrhée et vomissements, quand ça devient une urgence…

Tout d’abord, il est important de distinguer le vomissement de la régurgitation.

Le vomissement est le rejet par la bouche du contenu digestif. Il s’agit d’un rejet actif, c’est-à-dire associé à des contractions de l’abdomen. Il ne doit pas être confondu avec la régurgitation qui est un rejet passif ,c’est-à-dire sans contraction active de l’abdomen, de nourriture non digérée ou de salive. 

Il existe de nombreuses causes pouvant expliquer des épisodes de vomissements chez nos animaux domestiques.

La plupart des vomissements, chez un chien adulte en bonne santé sans autres signes cliniques associés, passent sans intervention vétérinaire après la mise en place d’une diète de 24 heures maximum.

Mais attention, chez le chat une diète prolongée peut être néfaste, en particulier chez les chats obèses. Il faut par ailleurs surveiller l’état général de l’animal sur les 24-48 heures suivantes. Si de nouveaux vomissements surviennent ou si l’état général se dégrade, une consultation d’urgence s’impose alors.

Quand dois-je m’inquiéter?

Les vomissements, ainsi que les diarrhées peuvent est dus à une atteinte digestive, telle qu’une gastro-entérite. Mais ils peuvent apparaître suite à des atteintes extra-digestives, c’est-à-dire suite au dysfonctionnement d’autres organes  et être des symptômes secondaires à une maladie systémique plus grave.

Cependant si votre animal présente un des signes cliniques ci-dessous, il est recommandé de consulter en urgence :

  • de l’abattement
  • de la fièvre
  • de la douleur abdominale
  • des vomissements accompagnés de diarrhée
  • des vomissements qui durent depuis plus de 24 heures malgré la mise en place d’une diète
  • de la déshydratation
  • la présence d’un gonflement de l’abdomen
  • des vomissements particulièrement abondants et/ou contenant du sang, des sucs gastriques ou biliaires jaunes ou verdâtres,
  • des troubles urinaires
  • des troubles neurologiques (vertiges, convulsions, troubles de la conscience …)
  • une augmentation de la soif
  • votre animal a ingéré des produits ou des médicaments potentiellement toxiques pour lui (chocolat, antigel, nicotine, herbicide, aspirine, ibuprofène, paracétamol, etc.)
  • des tentatives de vomissements infructueuses. ATTENTION : un chien qui essaye de vomir sans y parvenir doit être présenté sans délai dans un service d’urgenceIl peut s’agir d’un syndrome dilatation torsion d’estomac qui est une urgence grave.

Si votre animal présente un ou plusieurs des symptômes ci-dessus, il est conseillé de consulter un vétérinaire afin qu’un spécialiste évalue l’état de gravité de la situation.

Les gestes à avoir

Il est important, dans la mesure du possible, de pouvoir décrire au vétérinaire que vous consulterez les caractéristiques des vomissements, les circonstances d’apparition, leur durée et les signes associés aux vomissements.

Lorsque l’état de conscience de votre animal est altéré (animal affaibli et couché par exemple), il faut veiller à ce que l’animal ne fasse pas de « fausse route », c’est-à-dire que du contenu digestif se retrouve dans ses voies respiratoires.

Il peut être nécessaire de lui dégager la bouche et les voies respiratoire tout en faisant attention pour ne pas se faire mordre ou griffer.

Il est également déconseillé de museler un animal qui vomit car celui-ci risque de s’étouffer.


Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.

Moyens de paiement

moyens de paiement

Informations et contact

SOS VET S.à.r.l
13-17 route de Luxembourg
L-3253 Bettembourg